Faut-il être souple pour faire du Yoga ?

Actualité

Le 16 novembre 2022

Faut-il être souple pour faire du yoga ?

As-tu déjà entendu quelqu’un dire : je suis trop sale pour prendre un bain, ou je ne suis pas assez fort.e pour m’inscrire dans une salle de sport ?

La souplesse est un résultat du Yoga, et non un prérequis ! Penser qu’il faut être souple pour faire du yoga, c’est comme penser qu’il faut être propre pour prendre une douche. C’est bien avec une pratique régulière de Yoga que nous devenons plus souples, tout comme en prenant un bain, nous devenons propres.

Mais le mythe encore trop populaire concernant le Yoga,  la croyance selon laquelle il faut être souple avant de poser le pied sur un tapis est dû en partie à cause des images visibles sur les réseaux. Le Yoga moderne est devenu synonyme de souplesse, d’étirement et même de contorsion. La posture « parfaite » étant considérée comme celle qui présente la flexion arrière la plus intense ou l’étirement le plus large. Mais ceci n’est pas le Yoga comme nous voulons le transmettre… 

Après avoir testé le Yoga chez Yogamoves, tu te rendras vite compte que la majorité d’entre nous n’est finalement pas si souple que tu le penses. Et en poursuivant ta pratique du Yoga, tu t’apercevras que la zone ou l’on devient le plus souple avant le reste est notre esprit 🙂 

Alors ok, c’est bien la pratique physique (en opposition avec la pratique psychique) du Yoga permet d’allonger et de tonifier les muscles grâce à des poses de base et des étirements, mais on ne devient pas un.e expert.e dès le premier jour : le Yoga utilise la répétition pour créer de la souplesse. Au fur et à mesure de la pratique -régulière-  les poses se construisent les unes sur les autres et deviennent plus profondes et plus complexes afin que nous puissions continuer à gagner en souplesse 🙂 

Ce n’est pas pour rien que l’on appelle cela une « pratique ».

 

Alors, comment pratiquer le yoga si l’on est “inflexible” ?

  • Ne soit pas préssé.e

On entend souvent : combien de temps faut-il pour devenir souple avec le yoga ? Et il est impossible de répondre à cette question dans un article destiné à tout le monde : ton niveau de souplesse dépend de tellement de choses. Certaines personnes sont naturellement souples, d’autres ont encore du mal après des années de pratique.

Cela dépend également de la journée que tu auras passée ou du moment de la journée. Nous sommes toujours plus souples en fin de journée. Et peut-être que tu viendras de descendre d’un avion après un long vol (ok, ça n’arrive pas tous les jours), peut-être que tu n’auras pas bien dormi, ou qu’il fera très froid là où tu es et que tes muscles seront plus contractés (ceci étant dit, as-tu déjà essayé le Hot Yoga ??).

Et d’autres jours, tu pourras toucher tes orteils facilement. En général, les gens constatent des améliorations après quelques semaines seulement, mais il faudra persévérer pour conserver cette souplesse.

Cela dépend également de la fréquence à laquelle tu pratiques ! Si tu prends le temps de pratiquer tous les jours, tu verras rapidement des progrès. Si tu pratiques une fois par semaine, cela peut prendre un certain temps. Il n’est pas nécessaire de pratiquer longtemps, mais essaye de faire au moins 5 à 10 minutes d’étirement par jour, surtout si tu passes beaucoup de temps assis.e derrière un bureau.

Tu devrais également te demander ce que la flexibilité signifie pour toi : veux-tu toucher tes orteils, ou ton objectif est-il d’avoir tes jambes derrière la tête ? Une règle générale est la suivante : plus la pose semble impressionnante, plus il te faudra de temps pour y arriver (CQFD). Sois très patient.e et doux.ce avec toi-même, la colère et la frustration ne t’aideront en aucun cas. Si tu vas trop loin, tu risques de trop étirer et/ou de te blesser. Tu n’es pas obligé de toucher tes orteils pour pratiquer le yoga. Si tu veux toucher vos orteils, plie tes genoux.

 

  • Ne te compare pas aux autres 

« J’ai l’impression d’être une vieille branche à côté de tou.te.s ces Yogis super flexibles. » Comment puis-je me sentir mieux dans ma peau ?

Déjà, n’oublie pas que ces Yogis que tu vois sur les réseaux se sentaient probablement comme toi lorsqu’ils ont commencé. Et puis, il y aura toujours quelqu’un qui sera plus souple, plus fort.e ou plus dévoué.e que toi. C’est une leçon de vie que nous devons tou.te.s apprendre, et pas seulement en Yoga. Même lorsque ta pratique progresse et que tu es capable de faire des équilibres et des inversions impressionnants, l’alignement de quelqu’un sera toujours meilleur ou iel pourra tenir la pose plus longtemps. Si tu continues à te comparer aux autres, tu ne seras jamais satisfait.e de ta propre pratique : apprends plutôt à te concentrer sur toi-même.

 >>> Tu n’es pas là pour impressionner qui que ce soit : tu prends du temps pour toi. Chacun.e sera de toute façon trop occupé.e par sa pratique pour prêter attention à son/sa voisin.e de tapis (du moins, c’est ce qui est recommandé). Et le fait que quelqu’un puisse se tordre plus profondément ou se baisser plus loin que toi ne fait pas d’iel une meilleure personne !

  • Utilise des accessoires 

En fonction de ton niveau initial de souplesse, utilise des accessoires, tels que des blocs, des traversins ou des sangles. Ils fonctionnent comme des outils pour soutenir ton corps et t’ aident à trouver plus de longueur dans chaque posture pour étirer tes muscles.

  • Rappelle toi qu’il faut bien commencer quelque part.

Il est normal de s’imaginer immédiatement quelqu’un en train de faire une posture qui demande une souplesse folle, comme mettre les pieds derrière la tête. Mais Le Yoga c’est bien plus que cela. Le Yoga vous aidera à pratiquer la pleine conscience, à apprendre à écouter votre corps et à réduire le stress, à être plus porté sur le moment présent, pour ne citer que quelques exemples.

Chaque pose permet à ton corps de s’enfoncer, en étirant profondément les fibres musculaires et en te décontractant. Cela prend du temps, mais pas aussi longtemps que tu le suppose. Il suffit aussi pour certaines postures, que ton corps et ton esprit fassent le lien. Commence par un cours pour « débutant.e.s », puis, à mesure que tu te renforces, passe à un cours plus « avancé ». Il existe tout type de Yoga. Essaye toutes les formes (on en propose une 20aine) pour voir celle qui te parle le plus.

  • Accepte ta morphologie 

Beaucoup de gens croient qu’il faut être souple en Yoga parce qu’iels ont été inondé.e.s d’images de personnes dans des poses incongrues : certaines personnes sont naturellement souples et leurs membres sont proportionnés pour rendre ces poses possibles. D’autres sont moins souples et peuvent ne pas être en mesure de réaliser les poses les plus compliquées.

Plus de souplesse peut tout de même faire partie de tes objectifs de remise en forme, à condition de l’associer à la force et à la stabilité. Par exemple, si tu as des muscles tendus, vise une plus grande amplitude de mouvement. Si tu es naturellement souple, privilégie également le développement de l’endurance.

 

 

  • Travaille sur ta “souplesse intérieure”

Souvent, c’est ce à quoi nous résistons qui nous fait le plus défaut. C’est peut-être par peur, peut-être parce que nous ne sommes pas dans notre zone de confort, ou simplement parce que notre ego nous empêche de penser que si on ne peut pas toucher nos orteils comme tout le monde, on a échoué.  Il s’agit d’améliorer notre flexibilité de l’intérieur vers l’extérieur, en commençant par notre état d’esprit. Le Yoga ne nous enseigne pas que la flexibilité physique… Une citation célèbre dit : « Il ne s’agit pas de toucher ses orteils, mais de ce que l’on apprend sur soi en descendant ».

 

  • Trouve une juste balance ! 

Il est également important de trouver un équilibre dans notre corps : il s’agit tout autant de force que de souplesse. Mobilité + stabilité = un corps sain. Il doit y avoir une égalité entre les deux. C’est à dire, les personnes naturellement souples devraient pratiquer le Yoga avec plus d’attention et de conscience, car elles peuvent étirer excessivement leurs ligaments et réduire la stabilité de leurs articulations, ce qui peut entraîner des blessures à court terme. 

Finalement, les personnes moins souple ont  un avantage : même si elles ont du mal à prendre certaines poses de yoga, elles en fait plus conscientes et moins susceptibles de s’étirer ou de se blesser !

Questions connexes  :

Que faire si je ne suis pas doué pour le yoga ?

La réponse est très simple : ta pratique du yoga n’est pas le problème, c’est ton attitude (pardon mais cette question entraine cette réponse ;)). Le Yoga n’est pas un sport au sens traditionnel du terme, c’est à dire, ce n’est pas une compétition. Le Yoga t’apprendra à t’accepter où tu es – dans ta vie et dans ta pratique – et à apprécier ce que tu as. Lorsque nous n’arrivons pas à maîtriser une pose et que nous sommes frustré.e.s, nous avons tendance à oublier que le fait que nous soyons physiquement capable de pratiquer le Yoga est déjà un cadeau en soit ! Traite ton corps avec amour et patience, et tu deviendra progressivement « meilleur au Yoga ».

Quel est le meilleur yoga pour les débutants ?

Cela dépend de ta condition physique et des autres exercices physiques que tu pratiques habituellement. Si tu te considéres comme une personne très active, tu pourras trouver les flux Vinyasa pour débutants agréables. Le Hatha n’est généralement pas aussi exigeant physiquement, mais il est idéal pour les débutant.e.s car il se concentre plus sur l’alignement et tu apprendras à faire les poses correctement dès le départ. Si tu souhaites savoir quel type de yoga vous convient le mieux, fais un tour sur notre page qui détaille chaque style. Ou alors passe nous un coup de fil. L’équipe présente à l’accueil sera ravie de te conseiller !

 Le Yoga me rendra-t-il fort ?

Si tu pratiques des styles plus actifs comme le Vinyasa, l’Ashtanga, Yoga, etc. , tu apprendra progressivement à faire des chaturangas (semblables à des pompes) et donc tu travailleras, entre autres, la force des bras. Le Hatha ou l’Iyengar qui demande de tenir plus longtemps les postures va te renforcer musculairement. ETC …

Mais nous le répéterons jamais assez, même si la force que tu développeras en pratiquant est une qualité non négligeable, tu as beaucoup plus à gagner en t’inscrivant dans notre Club 😉 

 

Voir aussi